Accueil

  • : Le blog de Pom
  • Le blog de Pom
  • : Patchwork, quilt, peinture, poupées, photos, Régions de France...
  • Contact

Il butine ailleurs

Pour Trouver Un Article De Ce Blog

Copyright

Photos et textes de ce blog, sauf mention contraire, sont de Pom, et ne sont pas libres de droit. Merci de me demander l'autorisation. Reprendre une mention de copyright d'un tiers sans son autorisation est un délit de contrefaçon.
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 13:39

Vous n'êtes pas obligés de partager mon courroux, mais il me fera peut-être un peu de bien de l'exprimer.

Bologne--Niccolo-dell-Arca.jpgPhoto d'une photo d'Andrea Samaritani, expo jumelage Toulouse Bologne, avril 2010 - sculpture de Niccolo dell'Arca.

 

Je connais un jeune qui en bave sérieusement pour faire vivre la micro-entreprise qu'il a créée. Il lui est difficile de se payer à manger tous les jours. Il bosse nuit et jour, week-ends compris. Style courageux.

Seulement il est trop c.. Euh trop gentil ! Quand un autre jeune s'approche de lui pour lui demander une cigarette il lui donne, du feu il lui donne... Mais cet autre jeune ne lui a pas demandé son téléphone portable, il s'est servi tout seul !

Un jeune qui bosse n'est pas à égalité avec un jeune qui se promène dans la rue... et qui semblait revenir directement des sports d'hiver...

Et le jeune qui bosse a besoin de son téléphone portable pour assumer ses multiples rendez-vous, son handicap ne l'autorisant pas à conduire.

Moralité : méfiez-vous des gens qui vous demandent votre main, si vous leur donnez ils peuvent vous arracher le bras.

 

"Ne dis pas tes peines à autrui ; l'épervier et le vautour s'abattent sur le blessé qui gémit." Proverbe arabe.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 04:00

- Bonne fête Maman !

- Pourquoi tu ne m'appelles pas Mamy, tout le monde m'appelle Mamy ?   

- Parce que je suis ta fille ! Hé oui, tu as eu des enfants...

- Ah ?

- Tu te souviens combien tu as eu d'enfants ?

- ??

- Tu as eu cinq enfants !

- Ah oui, peut-être...

- Et de Papa, tu te souviens ?

- ??

- Il s'appelait André !

- Ah oui ! Il était gentil ! (Ouf, au moins une chose que la maladie ne nous a pas encore volée). Mais on ne le voit plus...

- Eh oui, il est décédé il y a quelques années !

- Ah bon ?

 

Putain de sale maladie !

 

Alors tu ne te souviens plus du jardin dans lequel tu as passé tant de temps entre fruits et fleurs...

Les pommiers gorgés de futures compotes acidulées ou sucrées...

Le-pommier-du-jardin.JPG

 

La serre vide l'été, et l'hiver débordante de boutures de toutes sortes, de collection de Daturas et de fleurs bizarres...

Serre-et-fleur.jpg

 

Toutes les passions qui t'habitaient ont déserté ton coeur...

Toute une mémoire construite pour des études de pharmacie, pour des concours de mots croisés géants, et pour des séances "mémorables" de scrabble, toute cette mémoire trahie par l'usure...

Les cases du cerveau désemboitées, les neurones qui se barrent en c...

C'est la faute à Aloïs !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 15:58
Le bloc de granit
s'abandonne
entre des mains rudes…
Le sculpteur ordonne
à la matière de se soumettre.
Il façonne
selon son doux plaisir
ou tronçonne
selon ses violents désirs.
Il griffonne
sa folle empreinte,
et déraisonne
dans des élans incontrôlés.
Il perfectionne
son geste destructeur,
et bougonne
quand la pierre résiste.

Parfois l'oeuvre est grandiose,
parfois le sculpteur est maladroit.
Le roc et sa patience
volent en éclats,
il regarde ses mains
et tempête après la pierre.
Jamais il n'accuse
sa violence échappée.
Le bloc de granit
s'abandonne
comme la femme
entre les mains d'un homme.

Parfois le sculpteur est maladroit.


Emasculation-a-Venise.jpg



Quand le sculpteur maladroit est une femme, on l'appelle peut-être une sculptrice castratrice,
cf. cette photo que j'ai prise au cimetière de Venise, sur l'île San Michele.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 21:00
Cortex embrumé, hypothalamus congelé, hypophyse anesthésiée, neurones déconnectés, il s'agit là d'un syndrome dramatique qui m'est tombé dessus dès les premiers frimas. A cela, pas de vaccin prévu à ce jour !

Laurier 2006
Comme entre les feuilles de ce laurier, un peu de neige s'est incrustée entre les circonvolutions pariétales de ma cervelle. Trafic interrompu !

Un peu de glace insidieuse bloque la circulation entre les méandres du faible relief de mon crâne. Panne d'idées ! 

De malicieuses congères obstruent les sorties du bulbe en hypothermie. Les projets ne sortent plus du garage !

En attendant le dégel, l'encéphale ronge son frein.

Mes hémisphères décérébrées attendent la douce caresse du premier rayon de soleil... pour un retour à une circulation normale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 01:00
Drapé dans un silence de pierre, le regard inflexible s'éloigne.
Dure et froide, la main est toujours fermée.
La neige glacée est glissante, juste pour se casser la gueule.
La tête est ailleurs… et tu souris toujours… 
Cimetiere-a.jpgSourire grimace, sombre silence, tragique rencontre, funeste mensonge…


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 01:00
Un jour nouveau se lève sur Chartres.
J'écarte le rideau de la fenêtre.
Les yeux plein de sommeil, je suis éblouie par la poudre blanche.
La journée sera triste de ton silence.
J'avais pourtant bien chaud sous le drap… et toi, tu souris encore. 
Chartres février 2005 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 00:00
Sous des dentelles de neige, la terre s'est assoupie.
Dans ce silence apaisant, le calme nous envahit.
Une douce lumière traverse notre horizon.
J'ai froid… et toi, tu souris… 
Dentelle de neige

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 16:52

Une blogueuse du Territoire de Belfort, peu scrupuleuse et surtout un peu feignante, reprend des articles piochés ici et là dans d'autres blogs dont les auteurs se creusent les méninges pour arriver à publier des articles cohérents, auteurs créateurs de textes, de photos, etc.
Non, je ne vous communiquerai pas le lien de ce blog ! L'intéressée se reconnaîtra !

Elle s'est autorisée à recopier tout un texte que j'ai publié ici. Je lui ai envoyé un mail pour lui faire remarquer qu'elle ne m'avait pas demandé l'autorisation, ni laissé un commentaire pour dire quelle appréciait mon article. Ce mail est resté à ce jour sans réponse... Un souffle de mépris !
Certes, il n'existe pas de charte de déontologie du blogueur, malgré les efforts de certains pour en construire une.
Mais le contenu d'un blog ne doit pas contrevenir aux bonnes moeurs, à l'ordre public, et aux lois et réglementations en vigueur, notamment :
- il est illicite d'utiliser des oeuvres protégées par des droits d'auteur (photos, textes, musiques...) sans autorisation expresse de l'auteur ou de la personne qui en possède les droits d'exploitation.
Cette personne devra se pencher sérieusement sur les lois sur la propriété intellectuelle et artistique.

Copie, co-pillage, plagiat, vol, même tambouille, il y en a qui y croque sans scrupule. 
Mon blog se veut convivial, et je n'ai pas besoin de cloches pour annoncer à tout le village qu'un office se célèbre ou un article se publie ici.
Bon, j'apprécie qu'on vienne me lire et laisser un commentaire, plus on est de fous plus on s'amuse. Mais un peu de correction ne fait pas de mal. 

La blogosphère évoque évidemment la toile d'araignée, a spider's web, donc voici des photos que j'ai prises le mois dernier à Lacrouzette : une toile qui se détachait sur un sapin lointain, et une toile accrochée sur les poutres de mon hostellerie.



"Je hais comme la mort l'état de plagiaire ;
Mon verre n'est pas grand, mais je bois dans mon verre."

Alfred de Musset, Premières poésies, La coupe et les lèvres.





"La colère est une courte folie."
Horace, Epitres.
Donc je ne m'attarderai pas dans cette irritation passagère. Mais il est toujours mieux de dire ce qui ne va pas que de le ressasser. C'est donc dit, on peut passer à autre chose.

"La colère chez les bons coeurs, n'est qu'un besoin pressant de pardonner !" Beaumarchais. La Mère coupable.





Vous noterez en passant l'harmonieux dessin de la toile d'araignée… Jusqu'à présent, j'ai apprécié les relations harmonieuses que j'ai eu avec l'ensemble des blogueurs de toute origine. Merci à ceux-ci.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 15:29
Rien de tel que l'informatique pour me plonger dans un puits d'ignorance sans fond. L'évolution dans ce domaine sera toujours plus rapide que l'extension de ma mémoire… ça rame pour moi ! 
J'apprends pourtant goulûment, j'oublie beaucoup, j'initialise, je finalise, je compresse, j'exécute, j'installe, je transferts, je copie, je colle, j'attends que ça sèche… euh non ! pas ça ! Je fais, je défais. Quand elle m'a appris à tricoter, ma grand-mère me disait : faire et défaire, c'est toujours travailler. Si elle savait comme je travaille en ce moment !
Il m'a suffit d'effleurer une touche du clavier qui avait le tort de dormir sous un de mes doigts… et hop… nuit noire ! 
Au secours ! Réinstaller le périphérique, réinitialiser les pilotes, gérer les polices, installer la protection anti-piratage, afficher le débogueur ! Et surtout : penser à l'alimentation du moniteur ! Activer, compresser, supprimer, capturer, exécuter… L'état de guerre, quoi !
Qui a dit que l'informatique faisait gagner du temps ? 

Pour me consoler, je me suis offert une grosse glace et une petite fleur !

"J'ai toujours rêvé d'un ordinateur qui soit aussi facile à utiliser qu'un téléphone. Mon rêve s'est réalisé : je ne sais plus comment utiliser mon téléphone." Bjarne Stroustrup.

"Cookie : anciennement petit gâteau sucré, qu'on acceptait avec plaisir. Aujourd'hui : petit fichier informatique drôlement salé, qu'il faut refuser avec véhémence." Luc Fayard, in Dictionnaire impertinent des branchés. 
Pour les informaticiens avertis, voici "Une tite blague" : une configuration particulièrement délicate, voire difficile ou pour certains même impossible, et ceci quelque soit le matériel utilisé ! Beaucoup ont essayé, peu ont réussi. Et vous, avez-vous réussi ? Si oui, merci de me donner LE truc !        

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 16:23
Oui, mais ne fais pas n'importe quoi quand même !
Si en avril tu t'es découvert d'un fil un peu trop tôt et qu'en mai tu as la goutte au nez, n'en déduis pas que tu couves la grippe ! 
Euh… quelle grippe…?
Une cochonnerie venue d'ailleurs, mais qu'on doit nommer "grippe A" pour ne faire de tort à personne ! 
Mais ça fait du tort au A !! Pourquoi le A souffrirait moins que la gent (merci Yvon ! Vous êtes mon maître… en orthographe !) porcine ou les mexicains d'une telle infamie !
On dit quand même "Amour avec un grand A" ! 
Tant pis, il ne nous restera que l'amour avec un petit "a" : ce sera peut-être plus raisonnable, finalement.
Ah ! Que les temps sont durs, ma bonne dame…

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans Coups de gueule
commenter cet article