Accueil

  • : Le blog de Pom
  • Le blog de Pom
  • : Patchwork, quilt, peinture, poupées, photos, Régions de France...
  • Contact

Il butine ailleurs

Pour Trouver Un Article De Ce Blog

Copyright

Photos et textes de ce blog, sauf mention contraire, sont de Pom, et ne sont pas libres de droit. Merci de me demander l'autorisation. Reprendre une mention de copyright d'un tiers sans son autorisation est un délit de contrefaçon.

Catégories

13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 15:24
Le plus beau des futurs dépendra toujours de la nécessité d'oublier le passé.
Je vous offre cette pensée à méditer en ce lundi pascal.
Qui a dit cela ? Un psy ? Un patron qui a fait faillite ? Un amnésique ? Un serial-killer ? 
Si vous connaissez l'auteur et le contexte de cette pensée, merci de me les communiquer, cela éclairerait le sens de cette phrase.  
Il me semble que nos souvenirs enrichissent notre présent, mais devons-nous les abandonner pour le futur ? Il faut faire un bel effort pour oublier le passé, est-ce nécessaire pour avancer ?
Qu'en pensez-vous ?
A bientôt le plaisir de vous lire. 
Merci à tous pour vos commentaires. Merci à Malyss qui a complété le texte et donne sens à ma citation incomplète :  "Tu ne pourras aller de l'avant dans la vie, tant que tu n'auras pas surpassé les erreurs du passé et tout ce qui blesse ton coeur."
Me voilà prévenue… yapuka oublier ! Fastoche, j'ai très peu de mémoire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pom - dans P'tites philos
commenter cet article

commentaires

Malyss 29/05/2009 13:33

Voici la suite du texte qui peut l'éclairer : " Tu ne pourras aller de l'avant dans la vie, tant que tu n'auras pas surpassé les erreurs du passé et tout ce qui blesse ton coeur."
Oublions donc…

Pom 29/05/2009 13:35


Merci, voici qui éclaire ma lanterne sur le sens de cette phrase. Cordialement.


Mamoune44 15/04/2009 00:07

Pas trouvé de réponse quant à l'auteur de cette phrase. Mais je ne suis pas d'accord avec lui. Pour comprendre où nous sommes, tenter d'envisager là où nous allons, on ne peut pas ignorer le chemin parcouru, ne serait-ce que pour ne pas remettre les pieds dans les mêmes ornières (si possible!).
Voici un texte peut-être en réponse possible à ces questionnements :
"Le désir de mémoire s'appuie non pas sur le désir d'échapper au présent ou de fuir l'avenir, mais au contraire d'agrandir l'instant, de lui donner du sens et de le projeter plus ardent dans l'espace vivant de l'avenir. (...)
De quelle histoire viennent mes impatiences, de quels conflits surgissent mes combats, de quelle dette me suis-je fais le débiteur pour avoir passé l'essentiel de ma vie à tenter de réparer les autres ?"
De qui sont ces quelques lignes ?
A bientôt.

Pom 15/04/2009 08:21


Merci pour ce post avisé, on sent qu'une recherche a été faite sur le sujet ! J'ignore de qui sont les lignes que vous nous proposez. Elles élargissent judicieusement et utilement le sujet. Merci,
et à bientôt, fidèle lectrice.


Tienou21 14/04/2009 08:55

Pour aller de l'avant, on se sent + léger si on abandonne ses chaînes, non ?

Pom 14/04/2009 09:02


Cela me paraît logique, en effet. Merci d'être venu me rendre visite.